Cette série a été faite pendant un automne en Bourgogne. Elle a été réalisée avec un Diana F 6x6, lorsque j’ai voulu essayer la Lomographie. La limitation drastique des possibilités de l’appareil photo rend l’expérience tout aussi imprévisible qu’amusante.
Le Diana, c’est un appareil photo chinois, années 60, qui n’a pas trop bien marché à l’époque (il n’était pourtant vendu qu’un dollar Hong Kong) mais qui a trouvé un deuxième jeunesse aujourd’hui.
Vu son prix (une vingtaine d’euros si ma mémoire est bonne), on peut se permettre d’essayer, dès lors que l’on a une cuve de développement pour le négatif.
Deux ouvertures (soleil / nuages, censés être proches de f11 et f8) et deux vitesses (1/60 -approximatif- et pose B). Inutile de chercher une cellule pour régler l’exposition, un écran de visualisation ou un mode rafale..... Et, bien entendu, il ne faut pas oublier d’utiliser une molette pour faire avancer le film après chaque photo. Le viseur est tout aussi approximatif. Je vous parle là d’un plaisir que les possesseurs d’Iphone ne peuvent pas connaître. Par contre, il n’y a pas besoin de piles ou de chargeur. L’appareil est entièrement mécanique….et tout en plastique.
Un fois développés, les négatifs sont scannés, dépétouillés et finis avec Photoshop, essentiellement pour gérer le contraste, ce qui fait également ressortir le grain argentique.
J’aime assez la texture et le rendu de cette série d’images.
This set has been made during the autumn of 2011 (there is a little bit of snow on two of them), in Burgundy. It has been made with a Diana 6x6, when I tried Lomography. The limitations of this camera makes using it a surprising but enjoyable experience.
The Diana F is an old chinese camera, from the 60s, which did not really succeed at the time, even if it was cheap ( 1 Hong Kong dollar ), but found resurrection today.
It is still fairly cheap and it is worth a try as soon as one can develop the negatives.
Two apertures (sun / clouds, supposed to be around f8 and f11), two speeds ( 1/60, approximatively, and « B »). No need to look for a lightmeter to find the best exposure, no need to look for a visor or a screen, no need to look to speed shooting.... It is also important not to forget to bring the film forward after each photo. And, of course, no batteries and no charger : this camera is 100 mechanical, full plastic....
After the film has been developed, the negatives are scanned, and finished through Photoshop, mostly to manage the contrast.
I like the texture and the rendering of these images.

IMAGE  1

Stacks Image 194
Impressions 01

IMAGE  2

Stacks Image 199
Impressions 02

IMAGE  3

Stacks Image 201
Impressions 03

IMAGE  4

Stacks Image 209
Impressions 04

IMAGE  5

Stacks Image 211
Impressions 05

IMAGE  6

Stacks Image 213
Impressions 06

IMAGE  7

Stacks Image 215
Impressions 07

IMAGE  8

Stacks Image 217
Impressions 08

IMAGE  9

Stacks Image 219
Impressions 09

IMAGE  10

Stacks Image 221
Impressions 10

IMAGE  11

Stacks Image 223
Impressions 11

IMAGE  12

Stacks Image 225
Impressions 12

IMAGE  13

Stacks Image 227
Impressions 13

IMAGE  14

Stacks Image 229
Impressions 14

IMAGE  15

Stacks Image 231
Impressions 15

IMAGE  16

Stacks Image 233
Impressions 16

IMAGE  17

Stacks Image 6
Impressions 17

IMAGE  18

Stacks Image 8
Impressions 18

IMAGE  19

Stacks Image 21
Impressions 19

IMAGE  20

Stacks Image 23
Impressions 20

IMAGE  21

Stacks Image 25
Impressions 21

IMAGE  22

Stacks Image 27
Impressions 22